Six principes pour régénérer son cerveau

Il y a quelques décennies, on croyait le développement des neurones du cerveau définitivement atteint à la puberté . L'adulte, vivait et vieillissait sur  ce capital neuronal de départ.

On sait aujourd'hui qu'il n'en ait rien et à l'âge de 50 ans, tous les neurones présents à l'époque de votre naissance ont été remplacés depuis.

Dans l'hippocampe par exemple, structure clé pour la formation des souvenirs et la gestion des émotions existe ce que Pierre Marie Llebdo, directeur de neurosciences à l'Institut Pasteur de Paris, qualifie de pouponnière à neurones. Ce neurobiologiste, renommé pour ses travaux sur la régénération cérébrale, nous invite à comprendre que nous  avons tous le potentiel de régénérer notre cerveau à toute âge, à condition de respecter des conditions pour que cette fontaine de jouvence puisse jaillir:

 

1- Ouvrez-vous  au changement et  et fuyez la routine!

Entretenez l'émerveillement d'apprendre et de comprendre ( la libido sciendi ou le désir de connaître).

Ouvrez vous au changement et donnez du sens à ce changement

Favoriser la présence d'un environnement enrichi propice à l'apprentissage.

" La sagesse commence par l'émerveillement" ( Socrate)

 

2- Luttez contre l'infobésité!

Triez l'information et fuyez le bombardement d'informations permanent qui nous épuise !

Un cerveau continuellement exposé à de l'informations est un cerveau qui sait mais qui ne comprend pas forcément. On se condamne alors à l'anxiété.

Triez l'information qui nous fait comprendre le monde et laisser l'information futile qui nous fait juste savoir.

 

3-Redoutez les anxiolytiques et somnifères....

pour justement laisser libre le cerveau de comprendre.

 

4- Luttez contre la sédentarité

La science nous dit qu'en cas d'activité physique, les muscles produisent des substances chimiques qu'on appelle les facteurs trophiques. Par voie sanguine, ceux-ci agissent sur le cerveau et en particulier la pouponnière de neurones, la fontaine de jouvence et l'incitent à produire plus de neurones.

 

5- Cultivez votre cerveau social

Fuyez l'isolement et cultivez l'altérité!

Le cerveau est une véritable chambre d'écho de l'autre, de notre prochain.

 

6- Entretenez au mieux votre second cerveau: l'intestin

La flore intestinale est en communication permanente avec le cerveau. Varier votre alimentation et favoriser l'apport de fibres concourent à la prolifération de bonnes bactéries intestinales.

Bannissez les sucres et les graisses qui agissent comme de véritables verrous, bloquant ainsi la production de nouveaux neurones.